> Tram train du Médoc

tracé   chiffres clés  stations   calendrier  réunions publiques  déclaration utilité publique

Le Tribunal administratif de Bordeaux, à travers deux décisions rendues le 23 octobre 2014, a annulé les arrêtés préfectoraux déclarant l’utilité publique des projets de ligne D du tramway et du tram-train du Médoc. La Communauté urbaine de Bordeaux prend acte de ces décisions, mais n’en considère pas moins qu’elles s’appuient sur des erreurs dans l’appréciation des faits. Elle souhaite également défendre l’intérêt général de ces opérations.

La Cub a décidé de poursuivre les travaux des lors que les emprises foncières nécessaires au Projet avaient pu être acquises à l’amiable, rendant sans effet à leur égard l’annulation de l’acte attaqué.  Cette poursuite est motivée par la défense de l’intérêt général pris notamment dans son aspect financier . En effet, la Communauté urbaine entend faire valoir qu’un arrêt de cette opération, aujourd’hui réalisée à près de 80 %, pourrait s’apparenter à une énorme gabegie d’argent public : 83 millions d’euros de dépenses ont, en effet, été déjà engagés dans la mise en œuvre de cette opération, via les contrats passés avec les entreprises chargées de l’exécution des travaux.

 

Un territoire en attente d’une desserte en transports en commun

Tracé Tram-train

 

Le quadrant Nord-Ouest de l’agglomération est depuis longtemps mal desservi par les transports en commun, et est en attente d’une politique de transport cohérente majeure.

Les infrastructures et les emprises existent et sont exploitables pour proposer une nouvelle offre de transport durable reliant ce secteur au centre de l’agglomération.
Le projet du tram-train du Médoc contribue en tous sens à une réponse cohérente de transport de cette zone Nord-Ouest avec une nouvelle ligne de 7,2 km au Nord de l’agglomération, pour desservir les communes de Bordeaux, Le Bouscat, Bruges et de Blanquefort.

 

 

Un projet à plusieurs horizons, à la fois urbain et ferroviaire

La Communauté urbaine de Bordeaux s’est orientée vers la création d’une ligne de tramway en voie unique dans les emprises du réseau ferroviaire national en parallèle de la voie unique ferroviaire existante, ce projet pouvant évoluer vers la mise en place d’un tram-train circulant sur le réseau ferroviaire au nord de Blanquefort.

Le principe d’un tel phasage privilégie dans un premier temps un tramway sur ballast qui permet de raccourcir le calendrier et d’assurer une faisabilité financière, tout en se préservant la possibilité de faire évoluer le dispositif vers un tram-train.

A terme, le tram-train du Médoc pourrait soit rester complémentaire à l’offre actuelle TER (le TTM assure une desserte périurbaine proche), soit être prolongé et se substituer aux TER périurbains. L’exploitation en deux voies uniques (voie unique tram-train et voie unique ferroviaire) évoluera par la suite en exploitation en voie double, avec une mixité de circulation tram-train / TER sur la portion bifurcation de Beyerman – Blanquefort).

 

> Le tracé ^

L’opération dite « tram-train du Médoc » emprunte une voie ferroviaire dédiée au seul tramway, qui partira de la gare de Ravezies à Bordeaux pour atteindre la gare de Blanquefort.

 

> Les chiffres clés ^

    • 7,2 km de nouvelle ligne
    • 6 nouvelles stations
    • 2 parc relais : situés au niveau de la gare de Blanquefort et au niveau de la gare de Bruges
    • 6 ouvrages d'art : outre le franchissement de la rocade et de la piste cyclable Bordeaux - Lacanau, cette nouvelle ligne impose de réaliser 3 ponts au-dessus des Jalles, ainsi qu'une passerelle sur le site de la gare à Blanquefort.

     

    > Les stations ^

    • Cracovie
    • La Vache
    • Ausone
    • Gare de Bruges
    • Frankton
    • Gare de Blanquefort

     

    > Le calendrier prévisionnel ^

    • Automne 2012 - 1er trimestre 2014 : travaux réseaux
    • Septembre 2015 : mise en service

     

    > Les réunions publiques ^

    Réunion de présentation des travaux Ouvrage d'art Beyerman - 05/06/2014 (Pdf 2,9 Mo)

     

    > L'arrêté de Déclaration d’Utilité Publique ^

    Le projet a été soumis à concertation publique, dont le bilan a été approuvé par la délibération n° 2009/0449 du 10 juillet 2009.

    L'enquête préalable à la Déclaration d'Utilité Publique, pour la construction de la ligne Tram Train du Médoc et de la mise en compatibilité du Plan Local d'Urbanisme de la Cub s'est déroulée du 7 novembre au 9 décembre 2011 sur les communes de Bordeaux, Bruges et Blanquefort.

    Le 24 janvier 2012, Monsieur le Préfet de la Gironde a notifié à la Communauté urbaine de Bordeaux, les rapports et conclusions du commissaire enquêteur relatifs à l'enquête préalable à la Déclaration d'Utilité Publique et de la mise en compatibilité du PLU du projet de création d'une ligne de tramway dénommée "Tram train du Médoc". Le 23 mars 2012,  il a signé l'arrêté de Déclaration d'Utilité Publique (DUP) de cette ligne.

     

     

    > L'enquête publique

     

    Retrouvez le dossier sur le site enquête publique tram train du médoc